"Une expérience incroyable !"

28/09/2018

 Après une semaine passée de l'autre côté de l'Atlantique et de retour au frais aux écuries, Alexandra dresse un bilan positif de ses premiers Jeux Équestres mondiaux : 

 

"C'était vraiment une expérience incroyable ! 

Évidemment mon côté fleur bleue ne s'attendait pas à ce résultat final mais je suis heureuse d'avoir pu prendre part à une compétition de cette ampleur. Faire partie du cercle du très haut niveau de saut d'obstacles ne s'improvise pas, les difficultés sont vraiment importantes et, effectivement, nous n'étions pas encore assez aguerris, Volnay et moi, pour viser une médaille, mais cela ne me parait pas inaccessible avec du travail et de la patience.

Il faut également admettre que la chaleur était difficilement supportable sur place et j'ai vraiment ressenti que Volnay en a souffert. Je ne cherche aucune excuse mais il est vrai que c'est la première fois que je me suis sentie "déconnectée" de lui comme cela. Nous sommes encore novices face à un tel niveau d'exigences et de conditions pour atteindre la performance, c'était une expérience vraiment très enrichissante pour la suite. Maintenant que je sais ce qu'est un championnat de cet acabit, je peux adapter notre travail avec les cartes que Phillipe Guerdat m'a mises entre les mains.

Je tiens à remercier tout le staff de l'Équipe de France : Philippe Guerdat, Sophie Dubourg, Jérome Thévenot, mais aussi Maud et Martin qui ont été supers et qui ont tout organisé à la perfection. Sans oublier bien évidemment mes camarades de l'équipe : Alexis, Kevin, Nicolas et Thierry."

 

Après un peu de repos, notre amazone reprendra la route des concours prochainement et continuera à former la jeune cavalerie et bien sûr, Volnay du Boisdeville.

 

© FFE / PSV

 

 

 

 

Please reload

lami-cell logo.png
logo.png

© Alexandra Francart 2017
© photo : Séverine Moronval / Claire Simler / Eloïse Durand
Tous droits réservés  | Mentions légales
Réalisé par PEPS

ras marechelerie logo.png
  • Gris Facebook Icône
  • Gris Icône YouTube